Essai de la Brother VR par ChasRivari

Publié le : 17/05/2016 14:11:39
Catégories : Découvertes Machines

ChasRivari a testé pour vous : la Brother VR 

Là, je sais que je vais faire quelques envieuses... En effet, grâce à Coudre Paris, j'ai eu la chance de pouvoir m'amuser un peu avec la toute nouvelle machine à broder Brother, celle qui fait sensation depuis qu'elle est sortie, la VR.

Et cette fois-ci, c'est moi qui suis allée à elle. Je me suis rendue dans la belle boutique de Coudre Paris où j'ai pu l'avoir rien que pour moi pendant quelques heures.

 

Cette machine fait partie des nouveautés Brother 2016. Elle se positionne en termes de prix dans la gamme Brother entre la V3 (brodeuse seule familiale) et la PR655 (brodeuse seule pro 6 aiguilles), en étant plus proche de la V3 que de la PR655. Son prix est comparable à une V5, qui fait également machine à coudre.

 

Comme je sais que vous êtes impatiente de découvrir ce que j'en ai pensé, voici pour les plus pressées un petit résumé :

Les +

- Bras libre

- Nombreux cadres de broderie fournis

- Design très séduisant

 

Les -

- Champ de broderie de 20x20 cm

- Mono-aiguille

 

Il est maintenant temps de rentrer dans le vif du sujet!

 

Présentation générale :

Brother nous propose ici une machine mono-aiguille bénéficiant du bras libre et du même système de motorisation que les machines de la gamme PR.

Brother VR

Elle est légèrement moins encombrante qu'une PR1000 : largeur 511 cm (560 pour la PR1000), profondeur 587 cm (589 pour la PR1000), hauteur 747 cm (785 pour la PR1000). Mais elle est surtout moins lourde (31 kg contre 42kg pour la PR1000), ce qui la rend un peu plus "nomade" que ses grandes soeurs multi-aiguilles.

Mais je trouve que c'est surtout au niveau du design qu'elle se distingue des PR. Elle a vraiment un look très convivial et attrayant.

Même si elle est mono-aiguille, elle dispose d'un support 4 bobines permettant de positionner les bobines ou cônes en attente d'être utilisés :

connes de fil Brother VR

Pour changer les fils, il suffit de couper au niveau de la bobine le dernier fil de broderie utilisé, de le nouer avec le prochain fil, puis de tirer l'ancien fil au niveau de l'aiguille vers le bas pour faire descendre le nouveau. Ne reste plus qu'à utiliser le sysètme d'enfilage automatique de l'aiguille pour enfiler le nouveau fil. Bref, c'est la même façon de faire que pour les PR, et ça marche très bien.

Sur le côté, la VR dispose d'un système de remplissage de la canette indépendant, qui permet de bobiner une canette en cours de broderie.

L'écran tactile couleur est grand, facile à utiliser et très intuitif. On retrouve dans cet écran la convivialité des machines Brother :

écran Brother VR

 

La machine est fournie avec un petit coffret d'accessoires :

accessoires brother VR

mais surtout avec pas moins de 6 cadres de broderie : un cadre 20x20cm, un cadre 10x10cm, 4 petits cadres (70x41mm, 50x50mm, 44x38mm, 33x75mm).

Les petits cadres ont vocation à être utilisés pour broder, grâce au bras libre, de petites zones difficilement brodables habituellement, telles que des poches de pantalon ou de chemise par exemple.

 

Broderie de motifs

Parce qu'il fallait bien passer à un moment aux choses sérieuses, j'ai fait quelques tests de broderie.

Tout d'abord, en utilisant les petits cadres, j'ai testé de minuscules motifs intégrés à la machine :

broderie Brother VR

La machine intègre 305 motifs de broderie et 20 polices de texte, dont certaines peuvent être brodées en tout petit, ce qui est idéal pour personnaliser des chemises ou des intérieurs de veste avec des initiales ou un prénom. On peut également saisir du texte sur plusieurs lignes.

Lors de ma visite, je n'avais pas pris avec moi (à mon grand regret d'ailleurs) d'articles finis me permettant de tester les petits cadres en action, mais j'ai pu constater que l'équipe de Coudre Paris avait pu le faire sur quelques articles avec succès :

broderie gant brother VR broderie pantalon brother vr

Il est indéniable que ces petits cadres, combinés au bras libre, sont redoutables d'efficacité.

 

La VR dispose d'un petit pointeur limineux LED qui indique précisément le point de chute de l'aiguille :

pointeur lumineux brother VR

La vitesse de broderie varie de 400 à 1000 pnts/min et peut être ajustée par incréments de 100 pnts/min.

La machine dispose bien sûr de capteurs de fils supérieur et inférieur pour vous prévenir en cas de casse de fil ou de fin de canette.

Si votre broderie se compose de motifs de mêmes couleurs, il est possible de demander à la machine de trier automatiquement les couleurs en les regroupant pour limiter les changements de fils (ce qui est fort appréciable sur une machine mono-aiguille).

J'ai ensuite testé quelques motifs sur le plus grand cadre, le 20x20 :

 

broderie test brother vr

test machine à broder brother vr

broderie piquet libre brother vr

(motif de quilting intégré à la machine)

 

Utilisation de la machine en mouvement libre

L'une des particularités de la VR est qu'elle peut, grâce à un kit en option, être utilisée  pour réaliser du quilting et de la broderie en piqué libre.

Le kit comprend une table d'extension extra-large, une pédale, un protège-doigts à fixer devant l'aiguille et un cadre pour guider le travail en piqué libre.

Une fois l'ensemble installé, la machine ressemble à ça :

mouvement libre Brother VR

Sur l'écran, s'affichent les  réglages pour le mouvement libre :

explication mouvement libre brother VR

Et alors, le piqué libre avec cette machine, ça donne quoi? Et bien je pense que c'est là que mon amour propre en a pris un coup parce que vraiment, le piqué libre ce n'est pas mon truc, et la machine n'y est absolument pour rien, c'est juste que je n'en avais jamais fait. C'est un exercice qui demande à mon avis beaucoup de patience et d'entraînement avant de parvenir à un résultat correct.

Pour me faciliter la tâche, on a tracé sur un non tissé léger un motif à l'aide de la Scanncut :

scan n cut tracé motif mouvement libre

Puis le non tissé a été fixé à l'aide d'épingles sur une pièce à quilter. En principe, c'était facile, je n'avais qu'à suivre le tracé. En plus le petit pointeur lumineux était censé m'aider grandement. Mais j'avoue que là, j'ai trouvé mes limites...

Attention, âmes sensibles s'abstenir :

premier essai mouvement libre brother vr

Les superbes piqûres en zig zag qui ne suivent absolument pas le tracé ont été réalisées par votre humble testeuse, celles droites et régulières l'ont été par les pros de Coudre Paris, plus à l'aise que moi dans ce type de manipulations (en même temps, c'était pas difficile!).

apprentissage mouvement libre brother vr

 

Au final, voici sur les critères suivants mon avis (insuffisant/bien/très bien/excellent) :

- Convivialité/facilité d'utilisation : Très bien

On retrouve dans cette machine la convivialité des machines Brother. Elle se prend facilement en main, l'écran est très intuitif. D'une façon générale, c'est une machine qui me semble plus simple à utiliser que les PR.

Le bras libre est bien évidemment LE gros point fort de cette machine et ouvre des possibilités de broderie très larges. Quand on a goûté au plaisir du bras libre pour broder des T-Shirts, des sacs, des poches, on ne peut plus s'en passer.

Par contre, même si elle a le look "PR", elle n'en demeure pas moins mono-aiguille. Il faut donc changer le fil à chaque fois, il faut en être bien conscient.

J'ai par contre regretté qu'elle ne dispose pas d'aide au positionnement des motifs (comme la caméra sur la PR1000 ou le laser sur la v7 ou XV) car cela permet de gagner du temps et d'être plus efficace au niveau de la broderie. Mais en même temps, on n'est pas non plus dans la même gamme de prix, c'est certain.

 

- Accessoires : Excellent

Le nombre de cadres fournis avec la machine est un autre très gros avantage de la VR. Cette machine est clairement faite pour bénéficier au maximum du bras libre et les petits cadres sont donc en ce sens particulièrement intéressants. J'ai d'ailleurs l'impression que ces petits cadres sont exclusifs à la VR. Il ne me semble pas qu'ils soient adaptables aux PR, ce que je trouve fort dommage car ils sont très tentants. Peut-être dans quelques temps le seront-ils...?

Par contre, les cadres PR sont eux utilisables sur la VR (sauf ceux qui sont plus grands que le champ de broderie de 20x20 bien sûr). On peut donc compléter la gamme des cadres fournis avec par exemple un cadre 13x18cm ou les petits cadres clipsables 45x24mm.

Cette machine n'est pas livrée avec la table d'extension. Elle est fournie avec le kit mouvement libre dont je vous ai parlé mais égamement peut être achetée seule. C'est un accessoire qui me paraît très utile avec cette machine notamment lorsque l'on brode des articles lourds et encombrants comme des peignoirs, des tapis d'équitation...

 

- Volume sonore : Très bien

Alors là, très honnêtement, pas facile de se faire une idée du volume sonore dans une boutique située en plein Paris sur une avenue très fréquentée. Ma PR est bruyante, c'est certain. Quand elle brode, on s'en rend vite compte dans la maison. La VR ne m'a pas paru spécialement plus bruyante que ma PR. J'aurais tendance à dire qu'elle se situe en termes de volume sonore quelque part entre une brodeuse familiale classique (type v3) et une PR, mais je ne pourrai pas en dire plus.

 

- Qualité de broderie : Excellent

Contrairement à mes autres tests de machines, je n'ai pas fait beaucoup d'essais de broderie car le temps m'était compté. Mais j'avoue que ce n'était pas pour moi le principal objectif, car j'étais assez confiante sur le fait qu'avec cette catégorie de machine, je n'aurai pas de mauvaise surprise, au contraire.

La qualité de la broderie me paraît donc très satisfaisante. La fixation des cadres, similaire aux PR, contribue à apporter de la précision lors de la réalisation de la broderie. Et je suis absolument persuadée que cette machine ne fera aucune difficulté pour broder des matières épaisses ou difficiles (comme l'éponge ou le cuir).

Alors maintenant, a-t-elle le niveau de qualité de broderie d'une PR? J'avoue que jusqu'à maintenant, je n'ai pas eu l'occasion de trouver mieux que la PR en termes de qualité de broderie. Je suis à chaque fois émerveillée par la précision et la finesse de broderie que présente cette machine. Avec la VR, on n'en est pas loin, c'est certain. Mais les PR possèdent une petite fonctionnalité qui à mon avis, contribue à améliorer la qualité de broderie : la suppression des points courts. Les points courts, késako? Ce sont de tout petits points, de l'ordre de quelques dizièmes de millimètres, qui n'apportent pas grand chose à un motif mais qui risquent au contraire de contribuer à une casse de fil, voire même d'aiguille dans les cas extrêmes. Et bien, les PR "nettoient" automatiquement les motifs de broderie en supprimant ces petits points. C'est ce qui explique que lorsque l'on crée un motif dans le PE Design par exemple et qu'on le brode sur une PR, le nombre de points du motif soit légèrement différent entre la machine et le logiciel. Alors bien sûr, sur des motifs intégrés qui sont déjà optimisés et nettoyés, cette fonctionnalité n'a pas d'intérêt, mais sur d'autres motifs crées avec des logiciels qui ne proposent pas ce petit nettoyage de points, je pense que cette fonctionnalité permet dans bien des cas de sauver la mise et d'obtenir un plus joli résultat que sur une machine à broder ne la proposant pas. En tout cas, c'est mon avis.

 

- Champ de broderie : Bien

Je pense que c'est sur le champ de broderie que le bât blesse. 20x20cm, c'est déjà bien, c'est sûr et ça permet de répondre à la plupart des besoins.

Mais cela me paraît quand même un peu juste, surtout si on veut broder de grands motifs au dos de peignoirs ou de vestes, ou sur des nappes par exemple. Cela oblige à couper les motifs et à les repositionner, ce qui n'est pas toujours une partie de plaisir. Et cela me paraît d'autant plus juste que les séries V de Brother, grâce à un tout nouveau kit disponible depuis septembre, peuvent maintenant voir leur champ de broderie passer de 18x30cm à 20x30cm, ce qui est pour le coup très intéressant.

Le champ de broderie est en tout cas un élément à considérer plus que sérieusement si vous êtes intéressée par la VR.

 

- Coupe-fil/enfilage : Très bien

Rien à dire sur le sujet, ça fonctionne bien.

Juste une remarque sur la coupure des fils à l'intérieur d'une même couleur. La VR est à ce sujet en tout point similaire aux brodeuses familiales de Brother. Elle coupe les fils dès que des zones d'une même couleur brodées à la suite sont espacées de plus de 5mm, ce qui veut dire qu'en dessous de 5mm, on se retrouve avec un petit fil tendu à couper la plupart du temps. Sur les PR, la gestion des coupures de fils se fait dans le logiciel PE Design Next ou 10. On peut notamment décider de déclencher une coupure de fil à partir de 1mm de distance et régler très précisément cette distance au 1/10e de mm près. Il y a encore d'autres façons de gérer à l'intérieur d'un motif les coupures de fils pour les PR. Mais ces fonctionnalités ne sont du coup pas utilisables sur une VR qui fonctionne elle sur ce point comme une mono-aiguille traditionnelle.

 

- Motifs inclus : Très bien

Il y a un large choix de motifs (305) et de polices (20) intégrés. L'écran tactile permet de les disposer et de créer des combinaisons facilement. Il y en a pour tous les goûts mais comme je le dis à chaque fois, je ne pense pas que la décision d'acheter une machine doive se faire uniquement sur les motifs intégrés à partir du moment où on peut en acheter sur internet ou les créer soi-même avec un logiciel.

 

 

En fait, cette machine, au look de "bébé PR", tient de la PR le bras libre et le système de motorisation et c'est son très gros point fort. Mais pour le reste elle est plus proche d'une V3. Elle se distingue à mon avis des PR sur les points suivants :

- La VR est une machine mono-aiguille. Certes ça paraît évident, mais l'un des principaux avantages des PR est qu'elles sont multi-aiguilles, ce qui procure un confort et une efficacité lors de la broderie précieux. Il faut donc en être bien conscient.

- Le champ de broderie des PR est plus grand que celui de la VR (20x30 pour la PR655, 20x36 pour la PR1000).

- Les PR, comme je vous le disais, nettoient les petits points dans les motifs, contribuant à améliorer la qualité de la broderie.

- La gestion des coupures de fils sur les PR est très fine, surtout si on utilise le Next ou le PE Design 10, encore une fois dans le but d'avoir un résultat de broderie impeccable.

Ce sont à mon avis les principales différences entre une VR et une PR.

 

Alors du coup, "à qui cette machine s'adresse-t-elle?". La VR est une très jolie machine, très séduisante, elle est faite pour être montrée. Mais au-delà du look, elle est surtout très efficace et me paraît absolument parfaite pour broder des articles finis (T-shirts, casquettes, poches, gants, trousses, ...), surtout si les petits cadres qui sont fournis avec restent une exclusivité.

Je l'imagine donc très bien dans une boutique proposant la personnalisation d'articles de sport (le cadre pour casquettes est disponible en option) ou de linge de maison par exemple. Si vous êtes pro et que vous faites régulièrement des animations de personnalisation d'articles dans des grands magasins, des boutiques ou sur des marchés de Noël, là encore, elle me semble top car elle est plus facilement transportable q'une PR (mais il faut quand même être à 2 pour la porter) et elle fait pro et moderne, sans être aussi intimidante qu'une PR, ce qui ne manquera pas d'attirer le regard des clients.

Si vous avez une activité de broderie, pourquoi pas, mais à condition de rester dans la petite série (machine mono-aiguille oblige). Si vous possédez déjà une V3, la VR serait un complément absolument idéal, car vous pourriez alors bénéficier du champ de broderie de la V3 (surtout avec la mise à jour) et du bras libre de la VR, sans avoir à payer le prix d'une PR.

Si vous n'êtes pas spécialement couturière, mais que vous voulez personnaliser les vêtements de vos enfants, de vos proches, du linge de maison, des T-shirts... là encore la VR est parfaite. Elle est vraiment faite pour broder des articles finis, je le répète...

Si vous êtes quilteuse, l'option mouvement libre est très intéressante car même si mon essai fut un ratage complet (mais j'assume), je veux bien croire qu'il est plus facile de quilter de grandes pièces sur une VR que sur une machine à coudre traditionnelle.

Par contre, si vous faites de la moyenne ou grande série en broderie, ou que vous aimez pouvoir broder de grands motifs, les PR ou même la V3 sont plus à prendre en considération.

 

Bref, cette machine est un petit ovni tout à fait fascinant dans le monde des machines à broder. J'ai eu en tout cas beaucoup de plaisir à la tester, mais j'ai maintenant hâte de savoir ce que vous, vous en pensez et si certaines d'entre vous ont déjà franchi le pas, je serai ravie d'avoir vos impressions.

Et surtout, je vous invite à vous rapprocher de Coudre Paris pour pouvoir la découvrir en vrai!

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)